« Meet les coworkers » est une série de rencontres pendant lesquelles vous découvrez les profils variés qui occupent notre espace de coworking : leur profession, leur avis sur le coworking ou le monde du travail en général.

 

Salut Olivier ! Peux-tu nous expliquer quel est ton métier et en quoi il consiste ?

Je suis journaliste et rédacteur donc j’écris principalement. Je prends aussi des photos depuis quelques années pour pouvoir proposer des sujets textes et photos à mes clients. Je suis spécialisé dans le milieu du nautisme, je travaille donc pour des magazines de voile, des agences de communication, des skippers… Je couvre aussi pas mal d’événements comme le Vendée Globe, la Route du Rhum, où je travaille pour les organisateurs et les coureurs.

Depuis combien de temps es-tu à ton compte et qu’est ce qui a motivé ton choix ?

Je me suis déclaré auto-entrepreneur à la fin de mes études en 2009. J’ai ensuite tenté un an en CDI mais cela ne me convenait pas du tout. J’ai démissionné et je suis redevenu freelance. Aujourd’hui je suis 100% indépendant. C’est ce qui me plait vraiment, j’ai beaucoup de mal à adopté le cadre « entreprise ».
J’ai toujours voulu être journaliste dans la voile, depuis tout petit. Mais c’est difficile d’y arriver, il y a très peu de postes à plein temps, c’est quasiment impossible de se faire embaucher. Et puis dans ce milieu ce n’est pas vraiment ainsi que les choses fonctionnent.
Il fallait que je me lance en freelance pour me permettre de vendre des articles moins chers. C’est aussi ce qui m’a permis de démarcher pleins d’entreprises et de clients différents. Je n’aime pas vraiment me cantonner qu’à une seule tâche, même la plus stimulante qui soit, je suis sûr de finir par me lasser. J’aime jongler entre différents sujets. Parfois dans la même journée j’écris pour 3 ou 4 clients différents, j’adore passer de l’un à l’autre.

Qu’est ce qui t’a motivé à venir travailler dans un espace de coworking ?

Cela fait désormais 10 ans que je suis indépendant. Pendant des années j’ai adoré être tout seul chez moi, c’était le luxe. Quand j’avais besoin je squattais des bureaux à droite à gauche chez des clients rennais. J’y allais assez peu au début, puis je me suis rendu compte que j’aimais de plus en plus m’y rendre. Je supportais de moins en moins travailler chez moi, jusqu’au jour où c’est devenu impossible. Le manque de partage et le manque de stimulation me pesait. Même si je fais un boulot particulier je pense qu’il y a toujours moyen de partager avec les gens. Et puis, faire sa pause café tout seul chez soi c’est un peu glauque…
Cependant je n’ai pas de problème de concentration, au contraire. D’ailleurs je suis presque plus efficace chez moi mais il est arrivé un moment où je n’avais plus de limite entre vie privée et vie perso. J’avais besoin de me rendre au travail puis de rentrer chez moi pour créer cette frontière.

Qu’est ce qui te plaît à La Newsroom ?

J’avais pour habitude de travailler pour l’agence Mer & Media avant qu’elle ne fonde l’espace de coworking. Quand La Newsroom a été créée ça été évident pour moi. J’avais besoin d’un espace convivial où on se connait tous, d’une petite structure. De plus je ne suis pas dans un bureau individuel mais je suis installé dans l’Open Space. Et comme j’écris j’ai besoin d’un espace assez calme, donc le fait qu’on soit peu est vraiment agréable.

Curabitur vulputate, ut Nullam accumsan commodo vel, mattis velit, consequat. lectus Lorem